• Neuf

La Victime et le Bourreau de Pierre Jean Gayrard

Référence: L2258

20,00 €
TTC

Rodriguez est un bagnard en fuite sur le littoral varois, de Toulon jusqu’à Roquebrune. Arnaud est un campagnard de Figanières. Ils sont contemporains (1848 / 1851). Tous deux vont commettre des crimes. Malgré le ton picaresque des récits, les faits sont historiques.

Sept bagnards mettent les voiles.

Frederico Rodriguez, ancien soldat espagnol, tente la vie de colon à Constantine, pays nouvellement conquis par la France. Il est pris lors d’une tentative de vol à main armée et envoyé au bagne de Toulon. Il décide de profiter de l’atmosphère révolutionnaire de 1848 pour s’évader par la mer avec six autres forçats. Les fugitifs accostent sur le littoral des Maures...

Quantité

  Paiement sécurisé

Meilleures solutions de paiement en ligne

  Frais de port offerts

Livraison gratuite partout en France Métropolitaine

Rodriguez est un bagnard en fuite sur le littoral varois, de Toulon jusqu’à Roquebrune. Arnaud est un campagnard de Figanières. Ils sont contemporains (1848 / 1851). Tous deux vont commettre des crimes. Malgré le ton picaresque des récits, les faits sont historiques.

Sept bagnards mettent les voiles.

Frederico Rodriguez, ancien soldat espagnol, tente la vie de colon à Constantine, pays nouvellement conquis par la France. Il est pris lors d’une tentative de vol à main armée et envoyé au bagne de Toulon. Il décide de profiter de l’atmosphère révolutionnaire de 1848 pour s’évader par la mer avec six autres forçats. Les fugitifs accostent sur le littoral des Maures. Leur fuite en direction de l’Italie se fait à coup d’extorsions et de violences, jusqu’au moment où ils doivent franchir une rivière, l’Argens, en empruntant un bac. Une embuscade tendue par la gendarmerie tourne mal. Il y a des morts, des prisonniers… Mais un des évadés, du nom de Rodriguez, demeure introuvable. Lui seul échappera à la guillotine. Où était-il passé ? 

Cette aventure se déroule aux derniers jours du bagne de Toulon et de la monarchie, lors de l’avènement du Prince président Louis-Napoléon. 

Simultanément, un curieux personnage de médecin de la marine, et Académicien de Toulon, donnera un point de vue très particulier sur l’affaire. 

Pourquoi j’ai tué Joseph Guisol ? 

Un crime d’apparence banale est commis de nuit, dans une ferme de la campagne varoise. Un paysan, Arnaud, a surpris sa fille au lit avec son amant, Guisol. Le galant sera tué d’un coup de fusil. L’enquête sur les circonstances du meurtre est menée par un substitut du Tribunal de la préfecture de Draguignan, et sera commentée au fil de l’instruction par celui qui transcrit les interrogatoires, le greffier Latil. 

Or, dans cette affaire, la Justice s’achemine vers une conclusion que le greffier conteste de plus en plus vivement. Après le jugement d’Arnaud aux Assises et une fois sa peine purgée, un dénouement surprenant donnera raison au clairvoyant greffier.

Le climat insurrectionnel, qui en Provence a suivi le coup d’Etat du 2 Décembre 1851, a-t-il vicié le déroulement du procès Arnaud ?

Pierre Jean Gayrard a publié Draguignan. Le temps retrouvé (Équinoxe, 1997), Un dragon Provençal (Actes Sud, 2001), Draguignan, 2000 ans d’Histoire (Éditions de l’Aube, 2001), Alexandre Kisfaludy. Journal d’un officier hongrois déporté en Provence (Les Presses du Midi, 2019) et Malespine. La maison de l’ogre (Ed. Baudelaire, 2021).

L2258

Fiche technique

Poids
261
ISBN-13 / EAN
978-2-8127-1258-6
Date de parution
01/02/2022
Format
16 x 23 cm
Type de reliure
Broché
Nombre de pages
164
Couleur
Non
Photos
Oui
Illustrations
Oui

Références spécifiques

12 autres produits dans la même catégorie :